Lunes Bergères, mais qui sont-elles ?

Une lune bergère, appelée aussi Satellite Berger, appelée aussi Satellite gardien, est un satellite naturel d’une planète qui limite l’étendue de l’anneau de cette dernière. Comment limite-t-elle l’étendue de l’anneau ? C’est simplement grâce à sa force gravitationnelle. Physiquement, les satellites bergers ne sont pas différents des autres satellites naturels. La seule chose qui les définit est l’effet qu’ils produisent en se trouvant près d’un anneau planétaire.

Mon avis :
J’ai un avis bien tranché sur les lunes bergères, un avis qui m’a souvent porté préjudice au sein de la communauté astrologique. Mais c’est aussi ça le progrès. C’est voir plus loin, briser les rigidités des dogmes et croire en ses idées. J’ai un grand respect pour les travaux de Cicéron, Ptolémée ou même Jean Pic de la Mirandole, mais je ne délaisserai pas mon libre arbitre, ma conscience d’astronome et encore moins mes rêves.

Tout connaître de l’élasthanne

Alors l’élasthanne, c’est quoi ? C’est une fibre synthétique, appréciée pour son élasticité, qui s’est répandue dans l’industrie textile au début des années 60. C’est dans les années 80, quand la mode était aux vêtements moulants, que l’élasthanne s’invite définitivement dans nos garde-robes. On repense aux collants brillants des émissions de Gym Tonic, ou aux justaucorps, maillots de bain et autres bonnets de piscine qui nous ont traumatisés au collège.
FunFact : L’élasthanne a deux orthographes correctes: Elasthanne ou Elasthane.

Mon avis :
Comme vous le savez maintenant, sur http://www.vincentexplique.com on aime passer de la théorie à la pratique, alors hier matin, j’ai enfilé pour vous mon plus beau collant en élasthanne et je suis parti pour un footing. Alors ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de sport, donc c’est l’essoufflement qui m’a frappé en premier. À peine sorti de chez moi, j’étais épuisé. Heureusement, j’ai croisé Sylvain, un ami que je n’avais pas vu depuis plus de deux semaines, du coup on a bu un café pour prendre des nouvelles. C’est important les amis. J’étais très surpris d’apprendre qu’il n’était plus avec Philippine, ils allaient si bien ensemble… Parfois, on croit connaître les gens et on réalise que l’envers du décor est souvent bien plus sombre que la scène. Enfin… C’est sûrement pour le mieux. Avancer est rarement une mauvaise chose. Sauf quand c’est une mauvaise chose. Après le café, j’ai eu un peu mal au ventre, je suis donc rentré chez moi. Et j’ai enlevé ce collant qui me collait et me faisait transpirer et je suis allé écrire cet article en slip.

Le marché du Kiwi sur l’année 2018-2019

Avant toute chose, notez que la production nationale de kiwis est à nouveau déficitaire. Les récoltes ont baissé de 5% par rapport à l’année précédente, donc pas de hasard. Au niveau européen, c’est une baisse de 10% sur les récoltes. On fait également face à l’abondance de petits calibres et au manque de gros fruits dans la vallée de l’Adour, et ce n’est tout de même pas anodin. En revanche, le kiwi néo-zélandais revient sur les marchés nationaux, européens et asiatiques et vu sa qualité, c’est une bonne nouvelle.

Mon avis :
Étant moi-même un amateur de kiwi, je ne peux que déplorer ces récoltes déficitaires. Qui n’apprécie pas un bon kiwi en fin de déjeuner ? Qui ? La réponse : personne. Mais se lamenter n’a jamais rien résolu, alors agissons ensemble pour relancer le kiwi sur le territoire national. Chaque geste compte, même minime. Et comme dit l’adage, femme Kiwi, à moitié dans ton lit.